Les Partenaires FLOWER

 

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

Université de Bretagne Sud / IRDL (Chef de file )

https://irdl.fr/

L’Université de Bretagne Sud (UBS), par l’intermédiaire de l‘Institut de Recherche Dupuy de Lôme (IRDL) développe des thématiques de recherche sur la compréhension des mécanismes de renforcement des polymères par des fibres de lin, depuis plus de 20 ans. Ainsi, des protocoles spécifiques tels que les essais de traction sur fibres élémentaires, le déchaussement de micro-gouttes, les caractérisations par AFM ou nanoindentation, les observations de tiges ou encore la fabrication des composites ont été développés ainsi que des Analyse du Cycle de Vie (ACV) et des travaux sur la recyclabilité des biocomposites. En plus de la gestion du projet, l’UBS apportera une contribution scientifique solide en raison de sa forte expertise en biocomposites : l’équipe scientifique de l’IRDL sera particulièrement impliquée dans l’étude de l’interface matrice-fibres, la caractérisation de fibres élémentaires de lin et des parois végétales, le recyclage et les ACV.

INRA – NANTES

https://www6.angers-nantes.inra.fr/bia/

L’Unité Biopolymères Interactions et Assemblages (BIA) est une unité historique de l’Institut National de la Recherche Agronomique français (INRA). Situé à Nantes, avec 134 employés permanents et 30 doctorants, BIA concentre ses projets de recherche sur la transformation durable des ressources agricoles et de la biomasse végétale, avec un accent sur la conception de matériaux composites bio-basés. L’équipe ‘Paroi végétale et Polysaccharides Pariétaux‘ appartient à BIA et participe à plusieurs programmes nationaux et internationaux. PVPP apportera à la fois son expertise et son expérience à FLOWER dans le management de projets collaboratifs. Les compétences de BIA sont essentielles pour le projet pour sélectionner les fibres de lin appropriées mais aussi pour comprendre l’évolution de la structure des fibres tout au long des différentes étapes des procédés multiples utilisés dans le cadre FLOWER.

 

Université de Portsmouth 

http://www2.port.ac.uk/school-of-engineering/ 

L’Ecole d’Ingénieurs de l’Université de Portsmouth héberge le Groupe de Recherche sur les Matériaux et la Fabrication de Pointe  (AMM). Celui-ci mène diverses activités de recherche et de développement sur la mise en forme et la caractérisation des composites. Il est reconnu et réputé au niveau national et international grâce à ses publications de recherche et sa participation à des évènements internationaux. Le groupe AMM possède des laboratoires équipés d’un large éventail de techniques de pointe pour la R&D en polymères, matériaux composites et biocomposites.Dans le cadre de FLOWER, le groupe AMM sera particulièrement en charge des essais sur le vieillissement et l’impact sur les biocomposites développés en raison de son fort degré d’expertise sur ces sujets. Pour la plupart  des développements de FLOWER, en particulier le bateau et les matériaux pour la publicité sur les lieux de vente, le comportement de vieillissement est crucial et nécessite des investigations spécifiques. Ainsi, l’équipe de Portsmouth, en collaboration avec les utilisateurs finaux, INRA, Cambridge et UBS est en charge du vieillissement environnemental afin d’estimer l’évolution des performances mécaniques, en fatigue ou à l’impact des matériaux tout au long de leur durée de vie.

 

Université de Cambridge

https://www.natmat.group.cam.ac.uk/

Le Centre pour l’Innovation des Matériaux Naturels (CNMI) de l’Université de Cambridge regroupe des experts d’un certain nombre de disciplines, incluant le Département de la biochimie, des sciences végétales, de la chimie, de l’architecture et des mathématiques et physique appliquées, afin de résoudre ensemble les défis appliqués et fondamentaux pour le remplacement des matériaux de construction conventionnels (béton et acier) par des matériaux à base de plantes et à bas coûts énergétiques . Le CNMI a un solide socle de connaissances en termes de recherche multi échelles ce qui est un atout majeur pour le projet FLOWER: elles vont de l’analyse biomécanique moléculaire des parois cellulaires des plantes, à leur imprégnation par des polymères et à la conception et aux essais sur composites macroscopiques. Au sein de FLOWER, le Centre apportera son expertise dans le développement des renforts et des composites optimisés en lin pour les applications structurales prévues. ( e.g. lauréat aux JEC Asie 2012 du prix de l’innovation pour les premières pales d’éoliennes au monde en composite renforcé par du lin). En plus de contribuer à gestion, à la communication et au transfert des résultats du projet, l’équipe du CNMI sera un membre clé de l’équipe de développement des prototypes, de la conduite de tests mécaniques, du suivi santé des matériaux, de leur durabilité ou encore de la caractérisation des fibres de lin, de leur interface ou de leur analyse de cycle de vie. Dans le cadre du projet Dr Darshil Shah (CNMI), Dr Alain Bourmaud et Prof Christoph Baley (UBS) co-superviseront ensemble la thèse de Delphin Pantaloni (voir le détail des thèses).

Teillage Vandecandelaère – Depestele

https://www.groupedepestele.com/

Premier producteur de lin privé d’Europe, Teillage Vandecandelaère exploite environ 8000 ha de plaines en Normandie et valorise l’ensemble de la paille par l’obtention de divers produits : fibres longues et courtes, anas et graines. Une unité de traitement intégrée lui permet de produire des mèches et des renforts tissés à l’aide de fibres récoltées après une culture dédiée. Ces produits semi-finis peuvent également être mélangés ou pré-imprégnés avec des résines thermoplastiques ou thermodurcissables. Teillage Vandecandelaère utilise également des traitements physico-chimiques qui améliorent grandement la capacité d’imprégnation et les performances mécaniques de ses produits, ainsi que des modélisations par éléments finis pour la conception de pièces composites. Au cours du projet FLOWER, Teillage Vandecandelaère prendra part à plusieurs actions : fournir des fibres de lin dédiées afin d’atteindre des performances convenables, fournir les fibres sélectionnées à EcoTechnilin pour le développement de tissus légers de non-tissés, développer des mèches plates et des grilles tissées, participer à l’optimisation de l’interface fibre/matrice en utilisant son propre traitement spécifique de la fibre, participer au dimensionnement par éléments finis de la structure pour les secteurs naval et automobile

 

EcoTechnilin

http://www.eco-technilin.com/

EcoTechnilin est une société normande, spécialisée dans la fabrication de renforts à base de fibres naturelles. Ils fabriquent principalement des feutres non-tissés (env. 10000t/an) destinés notamment à l’industrie automobile pour la fabrication de pièces d’intérieur, ainsi qu’une gamme de tissés (gamme Linéo) et non-tissés secs ou pré-imprégnés pour des applications composites techniques destinées aux domaines du sports/loisirs, du mobilier design ou des transports. EcoTechnilin appartient aujourd’hui à la coopérative agricole normande CapSeine regroupant 5400 producteurs ; 3800 adhérents ainsi que 1148 collaborateurs sur 180 sites et annonce un chiffre d’affaire proche du milliard d’euros en 2017. Depuis 2011, afin d’améliorer leurs connaissances et d’offrir de nouveaux produits innovants pour l’industrie automobile, EcoTechnilin a créé une unité de recherche et de développement. Grâce à des relations privilégiées avec les fournisseurs, les clients et les laboratoires de recherche, l’entreprise a acquis de solides connaissances en biocomposites ainsi que sur la transformation des fibres naturelles en non-tissés. FLOWER permettra à EcoTechnilin de poursuivre sa stratégie d’innovation en développant un produit léger qui pourra être utilisé pour l’industrie automobile et navale. En collaborant avec le fournisseur de lin (Teillage Vandecandelaère), les fabricants de pièces finies (Howa-Tramico et Kaïros) et les laboratoires de recherche, ils produiront des non-tissés de faible grammage tout en préservant tout le potentiel de renforcement de la fibre. Ce nouveau renfort affichera un gain de poids et des performances mécaniques accrues, permettant aux industries d’offrir une solution idéale à la promotion des fibres naturelles dans l’industrie des composites.

 

Kaïros

http://www.kairos-jourdain.com/

L’entreprise Kaïros soutient toutes les industries manufacturières afin d’intégrer des matériaux verts et des biocomposites dans leurs produits. Réduire les impacts environnementaux et l’innovation par des matériaux biocomposites performants est au cœur   de la démarche d’éco-conception de Kaïros. Pour satisfaire aux exigences environnementales, Kaïros a mis un fort accent sur les matériaux biocomposites et vise à travers FLOWER à intégrer des renforts de lin légers avec des architectures optimisées, à  savoir un non-tissé de faible grammage et un renfort biaxial totalement exempt de torsion et d’ondulation. Pour Kaïros, ces développements sont cruciaux pour améliorer à la fois la rigidité, le poids et l’impact environnemental de ses produits. Grâce aux compétences académiques et industrielles fortes réunies dans FLOWER, Kaïros  souhaite :  1) développer des panneaux biosourcés pour la publicité sur lieux de vente, offrant diverses solutions de gestion de fin de vie, à savoir le compostage, le recyclage et la valorisation énergétique et 2) construire un démonstrateur de voilier à foil, permettant une diminution du tirant d’eau et une plus grande vitesse. Cette technique avancée de foils en carbone n’a jamais encore été associée à des matériaux biocomposites. Kaïros a déjà intégré du lin dans des navires et vise désormais à voler avec lui à travers le projet FLOWER. En participant à ce projet, Kaïros vise à créer des connaissances nouvelles sur l’utilisation des matériaux et les avantages des   nouveaux renforts de lin développés pour augmenter fortement la qualité et l’empreinte environnementale de ses produits.

 

Howa-Tramico 

http://www.howa-tramico.fr/

L’activité principale de Howa-Tramico est la production de mousse de polyuréthane souple par un procédé de fabrication en continu. Les différentes qualités de mousse ether ou ester produites sont utilisées dans le secteur de la construction, de l’industrie et de l’automobile. Sur le site de Brionne, se trouvent les pôles mousse et automobile. Pour la division automobile, Howa-Tramico est référencé chez les principaux constructeurs en tant que fournisseur de rang 1 pour les produits suivants : garniture de pavillon  (fonction habillage intérieur), insonorisant moteur (fonction absorption acoustique) et raidisseur de toit (fonction d’insonorisation). Les principaux clients de Howa-Tramico sont PSA, Renault-Nissan, GM, VW ou Mitsubishi. La production moyenne de garnitures en volume est d’environ 6000 pièces par jour. Dans le projet FLOWER, l’objectif de Howa-Tramico est de fournir des innovations dans les produits de sa gamme en améliorant le couple produit-process. Grâce à la collaboration avec des partenaires universitaires et des industriels de la filière lin (EcoTechnilin et Teillage Vandecandelaère), des renforts de lin novateurs seront intégrés dans les produits de l’entreprise pour remplacer la fibre de verre. Cela permettra d’améliorer la recyclabilité et d’augmenter la valorisation des rebuts issus des différents produits fabriqués, de réduire les impacts environnementaux des produits, à la fois par une réduction des ressources fossiles utilisées mais aussi par une réduction des masses qui aura une répercussion sur les consommations énergétiques des véhicules.